InterAlpes : Mesure 3.2 - Transport

L’objectif principal du projet, améliorer la qualité de la vie des populations et à encourager le développement durable des systèmes économiques et territoriaux transfrontaliers grâce à la coopération dans les domaines social,  économique, environnemental et culturel, se concrétise par le biais de différents axes et mesures.

Le projet InterAlpes intègre la mesure 2 - Transports de l’axe 3: Encourager l’attractivité de la zone en améliorant les services et en renforçant l’identité des communautés transfrontalières.

L’intensification du trafic de marchandises et de personnes sur les principales voies de communication de l’espace transfrontalier et l’accessibilité malaisée pour les zones les plus périphériques sont deux aspects qui caractérisent ce territoire. Des interventions apparaissent donc nécessaires pour harmoniser les liaisons de la zone transfrontalière et améliorer le développement durable en matière de transport

L’objectif général de cette mesure est de faire face à grande échelle aux problèmes de mobilité et de liaison en portant attention à la programmation, à la logistique, aux conséquences sociales, économiques, touristiques et environnementales.

 

Plus spécifiquement, les objectifs de la mesure Transport de l’axe 3 sont :

  • Améliorer la mobilité transfrontalière des biens et des personnes,
  • Promouvoir le transport durable transfrontalier,
  • Améliorer l’accessibilité des zones périphériques.

Différents types d’action sont issus de cette mesure :

  • études et expérimentations de solutions conjointes pour l’amélioration des déplacements dans la zone transfrontalière (harmonisation des standards de construction, intégration et harmonisation des horaires des transports publics) ;
  • réalisation de services d’info-mobilité (signalétique bilingue, services d’information transfrontaliers sur la viabilité, météo, etc.) ;
  • actions conjointes pour le développement de l’intermodalité et de l’interopérabilité ;
  • actions conjointes pour l’amélioration des liaisons portuaires et aéroportuaires transfrontalières à usage touristique et commercial ;
  • actions communes pour la diffusion de la culture de la mobilité durable, le développement durable des transports, la valorisation du transport ferroviaire ;
  • études, élaboration et mise en place de liaisons entres axes principaux et secondaires, notamment par le biais de services de transport collectif (taxis collectifs, bus à la demande, covoiturage, etc.) ;
  • investissements matériels (limités à ceux ayant un intérêt local) et immatériels ayant pour but l’amélioration et la sécurisation des services et des ouvrages de liaison locale d’intérêt transfrontalier.