Action 2

CRÉATION D’UNE LIAISON EN TRANSPORT COMBINÉ ENTRE LYON / VÉNISSEUX ET PIACENZA / NOVARA

Il existe une forte demande d’échanges entre la région lyonnaise et le Piémont, notamment dans les secteurs de la chimie, des éco-industries, des biens d’équipement et des produits de grande consommation. En effet, les entreprises de ces secteurs pourraient être utilisatrices de l’Autoroute Ferroviaire Alpine (AFA) et seraient particulièrement disposées à transporter leurs marchandises par le transport combiné.

L’action 2 d’InterAlpes propose donc un service ferroviaire spécialisé dans le transport de produits chimiques, de déchets de traitement, de produits de transformation, de biens d’équipement entre les bassins de Piacenza (Emilie Romagne – Lombardie), Novara (Piémont – Lombardie) et Lyon (en position stratégique également pour capter les trafics vers d’autres points en France, comme la Bretagne). Cette action permettrait également d’attirer sur le rail, le flux de marchandises aujourd’hui transporté par la route, en se servant d’unités de charge intermodales comme les conteneurs et les caisses mobiles, afin de satisfaire, d’un côté, le marché lyonnais (et le transport fluvial vers Marseille-Fos) et de l’autre, exploiter le noeud intermodal prévu à Grenay, en région lyonnaise.

Dans son ensemble, l’action prévoit des coûts de gestion pour un montant total de 83,8 millions d’euros, pour le recours à des services de traction ferroviaire d’opérateurs externes et à la location de wagons ferroviaires par des contrats à long terme (incluant la manutention). Les bénéfices dépendent de la différence entre le coût généralisé (qui ajoute la valeur temporelle et monétaire du service) du transport ferroviaire et routier et les bénéfices produits par la réduction des coûts externes résultant du report des marchandises de la route vers le rail. On obtiendrait ainsi un bénéfice net de 237 964 €, qui indique une marge acceptable de l’investissement initial.